Nighthawks // Bivouac dans la Loire

Anima nocturna

1389757_186908301682027_990907341_n

      Parti un peu tard, je me suis retrouvé dans l’obscurité qu’ouvre le faisceau du phare. Aussi, la nuit tombant, le froid ourlait le corps d’une transpiration givrée. Pas un bout de peau ne devait dépasser, si ce n’est un regard souriant, résultante directe de l’exploration plaisante. Je suis entre la Loire et le Rhône, à vélo comme dans du rêve.

     La dynamo éclairait jusqu’au bout de la route, les corners fuyaient dans l’obscurité de la descente du col. Les lampes à dynamo c’est l’expérience rassérénée de la solitude, au milieu de nulle part. Tant qu’on bouge, le moyeu s’active et on voit loin. À Ancy, j’ai croisé le dernier bougeant : un agriculteur embrasait un tas de fumier juste à la tombée de la nuit – après c’était plus rien que le mouvement doux et silencieux du vélo, le vent qui souffle contre les oreilles ou de temps à autre celui d’un petit animal qui traverse. Il fait nuit noire, la pleine Lune remplaçant le ciel rose de la fin de la journée. À Montrottier, je me suis égaré pour l’heure qui a suivi. La D7 devait plonger sur la D4 mais j’ai passé l’intersection de quelques minutes, comme je le verrai plus tard. Il faut dire que la frontale sur la carte ne rendait rien. Quand j’ai retrouvé mon chemin je descendais déjà sur Saint-Clément-les-places. Là en bas dans la vallée il faisait encore plus froid, c’était le vent.J’ai  enfilé une couche de Gore-Tex à l’arrivée de la pluie sur les mains et les pieds, puisqu’il y a encore de la route. À 20 heures, ne tenant plus face aux montagnes impassibles, je range le vélo dans une remise à bois. La nuit s’est bien passée, le feu restant bien vivant. Pas d’étude de terrain pour ce soir, rien qu’un petit plat de lentille au saucisson avec des amis, le plaisir d’être réunis dans un bon bout de France perdue.

12747775_869194246523283_265444839_n

     Au réveil, j’ai replié le duvet, tout rangé sur le vélo. Devant l’abri, le gigantisme des vallées est surprenant. Avec la nuit, j’avais roulé 40 kilomètres sans voir autre chose que la route. Je suis mauvais grimpeur mais les paysages m’ont remercié des ascensions, ici l’horizon tombait entre deux plis de montagne. À l’auberge du village la tenancière généreuse a glissé du sirop à la fraise dans les bidons, accompagnés d’un clin d’œil et d’un « Bon courage et merci ». Alors après j’ai roulé toute la journée, encore fatigué mais souriant, les petits yeux plissés et la gapette qui coupe le vent. Les kilomètres défilaient sans équivalence à l’expérience des paysages environnants. Pas une seule voiture dans mon dos en trois ou quatre heures, peut-être. T’imagines coco ? Seul sur les prolongateurs à manger, boire, et admirer en glissant sur l’asphalte. Je prenais du plaisir en écoutant Spring Waltz de Chopin, pendant que le téléphone chargeait sur la dynamo grâce à un petit adaptateur USB. Devant les vaches s’embourbaient autour de Saint-Bel, puis c’est à nouveau le ballet des voitures en fin de journée, en arrivant sur Charbonnières-les-bains. Écully, Tassin-la-demi-lune, Lyon.  La nuit allait tomber encore quand je suis arrivé chez moi.25070406055_24ed009ec7_o.jpg

PS: Si à tout hasard quelqu’un peut me dire pourquoi il y a d’aussi grosses différences entre Garmin et Strava, je lui en serai remerciant.

EN:

Fortunately -as I left my home late- I’ve been riding for many hours into the darkness. From the loneliness of night exploration, I discovered again this astonishing feeling of serenity and even more while listening to Chopin’s Spring Waltz. Around 8 pm, the freezing wind and the climb both convinced me to sleep rough, but some friends partying nearly invited me to their fireplace. I spent an amazing weekend in a foreign and mountainous area, and recorded in my mind several unforgettable moments. This century ride that I’ve done each day, mostly during night time, was an excellent reminder of my favorite riding style. As far as I’m concerned, I’m actually a nighthawk!

Partagez Bicyclettres avec des amis !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *