Virée dans le Morvan depuis Lyon

tumblr_nq00j8R1HL1urwe8yo6_1280Ce jour-là, j’avais décidé de me rendre à côté d’Avalon dans le Morvan. Le but était aussi simple que fou: relier Lyon à Island, passer quelques jours, et redescendre. Soit plus de 540 kilomètres en 2 sorties. Donc me voilà parti!  La veille j’avais donné à une amie (qui y allait en voiture, elle) un petit sac avec une tenue de rechange pour passer le week-end “en civil”. Je me suis levé aux aurores et je suis allé en vélo à la gare de la Part Dieu. J’allais prendre le train jusqu’à Mâcon de bonne heure en m’enlevant ainsi 60 kilomètres pénibles en périphérie urbaine. Ensuite, j’ai eu à rouler 210 kilomètres pour passer un week-end chez des amis, 210 longs kilomètres pour passer une belle soirée comme on ne sait les faire qu’en Bourgogne. La route était splendide et chaude, il faisait très beau, en 7 heures j’avais tout avalé. Je suis arrivé fourbu mais heureux chez des amis, ayant vu des paysages magnifiques.

FILE0015.JPG

L’itinéraire de l’aller était donc une remontée du Rhône (Mâcon / Chalon-sur-Saône), puis aux abords de Chalon j’ai bifurqué vers le Nord-Ouest (Chagny / Arnay-le-Duc / Avalon) en profitant de la nationale qui traverse le Parc Naturel régional du Morvan. J’avais deux bananes, des biscuits LU et un bon petit déjeuner dans le bide, mais après 160 kilomètres j’étais à sec. Je me suis arrêté sur un banc au soleil vers Saulieu et j’ai mangé mon repas acheté dans une épicerie locale. Encore presque 50 kilomètres et avec tout ça dans les jambes, je ne me sentais pas finir sans manger ni boire. J’ai trois bidons, mais le mois de Juin est sévère dans la région. Malgré les stocks, au plus j’avance vers Island, au plus le ciel se gâte. J’enfile un jersey manche longue pour l’occasion. Quand j’arrive chez mes amis, il fait presque gris. FILE0004.JPG

Les kilomètres passent avec facilité, c’est très appréciable de finir un 200 kilomètres sans être “cassé”. Le parcours a beau avoir des apparences de plaine, c’est la Bourgogne et certains passages dans le Parc Naturel me cassent pour quelques minutes tellement c’est raide et que je suis chargé et mes jambes faiblissent. Malgré tout, en arrivant je salue mes amis et j’en profite pour prendre une bonne douche puis mettre des affaires à laver.Je fais une sieste de 20 minutes, puis les premiers invités commençant les préparatifs, je m’y met aussi.  Je m’en vais préparer le feu, signe avant-coureur d’une merveilleuse soirée. Je me suis endormi tard dans la nuit, ayant bien veillé. tumblr_nq00j8R1HL1urwe8yo4_1280tumblr_nq00j8R1HL1urwe8yo5_1280

Je suis réveillé par le feu qui crépite, un délice. La veille j’ai bien mangé, j’ai repris toutes les forces perdues et la chaleur non-loin de mes jambes a peut⁻être aidé à récupérer de l’effort de la veille: je me sens d’attaque comme jamais!

11390063_838149879595418_3640157274723944178_n.jpgAprès de très bons moments, il est temps de plier bagage et de reprendre la route pour rentrer à la maison. J’ai roulé 207 kilomètres en 7h12.

Partagez Bicyclettres avec des amis !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *